Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ecole-sacre-coeur-orgeres.over-blog.com

Blog de l'école du Sacré-Coeur d'Orgères, 4 rue du Coteau, 35230 ORGERES (02-99-57-63-17)

Ecriture de lettres de Poilus

Le centenaire de l’Armistice a été l’occasion de parler de la guerre 1914-1918  et de découvrir, à travers des témoignages de Poilus, quelles étaient les conditions de vie des Soldats pendant la Guerre. Les CM sont allés au Belvédère voir l’exposition de photos de la Grande Guerre. Les récits et les photos les ont inspirés . Ils ont ensuite écrit en classe des lettres dans lesquelles ils se mettaient dans la peau d’un Poilu racontant ce qu’il vivait, ou d’un membre de sa famille . Voici quelques-unes de ces lettres…

 

Chère Louise,

J’espère que tu vas bien et papa aussi. Moi je vais bien. C’est un peu difficile car il ne fait pas très beau et je n’arrive pas à dormir. Les tranchées sont très boueuses et les éclats d’obus sont désagréables.

A la ferme, tout va bien ? Le blé est-il bien conservé ?

Au revoir,

Michel. ( écrit par Valentin)

 

 

Cher Paul,

Tu me manques beaucoup. J’espère que tout se passe bien du côté de la ferme de maman. J’espère que tu t’occupes des moissons à ma place. Je sais qu’avec un membre de la famille en moins, ça doit être dur mais courage, je reviendrai.

Au revoir,

Henri

PS : dis à mon client que je ne serai pas là pour le procès, je le rembourserai.   (écrit par Mael).

 

 

Cher Joseph,

Je suis content de t’écrire. En ce moment, j’ai une vie très difficile. Un éclat d’obus, une bombe peuvent éclater à tout moment. C’est pour cela qu’il ne faut pas faire dépasser sa tête de la tranchée. Et puis, il n’y a pas de bonnes conditions météorologiques : pluie, vent, boue, orage…

Peux-tu me donner des nouvelles de la famille ?

Ici, je suis chef de groupe. Je dirige le 123ème régiment. Nos ingénieurs viennent d’inventer le char.

Je ne pourrai pas être présent à la fanfare.

Au revoir,

Maurice     ( écrit par Oscar)

 

 

Cher Joseph,

J’espère que toi et les parents vous allez bien parce que moi, c’est dur. J’ai froid et peur mais je n’abandonne pas. On peut se faire bombarder à tout moment. Il fait froid et il y a de la boue. Les tranchées ne sont pas confortables comme la maison. J’aimerais tant être avec toi ! Tout ça c’est à cause de l’Allemagne. Sans elle, on ne serait pas séparés. J’aimerais tant te revoir.

Prends soin de toi,

Maurice.    ( écrit par Anaëlle)

 

 

Chère Elisabeth,

Ça fait longtemps qu’il ne pleut pas mais je pense que ça va arriver. Est-ce que les enfants vont bien ? Ici il ne pleut pas mais il fait froid. J’ai une petite blessure. Est-ce que les animaux vont bien ? N’oublie pas que le vétérinaire doit passer soigner les vaches.

Au revoir,

Raoul    ( écrit par Ethan)

 

 

Cher Marcel,

J’espère que tout se passe bien. En tout cas, tu nous manques beaucoup à moi et à ta mère. A Lyon, il fait très froid. Je pars chasser tous les jours. Ne t’inquiète surtout pas : la guerre sera bientôt terminée et nous la remporterons.

Ton papa qui t’aime.    ( écrit par Tessnim)

 

 

Cher Michel,

J’espère que tu vas bien et que ton équipe aussi. Moi ça va très bien mais tu nous manques beaucoup. J’espère aussi que tu manges et que tu dors bien. J’ai demandé au directeur de l’école de parler de la guerre dans les rédactions, les poésies, les dictées etc…

Tout va bien à l’usine. Je ne sais pas si tu as reçu la lettre de Hugo.

Au revoir,

Louise.     ( écrit par Kiara)

 

 

Cher Maurice,

A la ferme, tout se passe bien. Maman et papa sont très inquiets pour toi. Sans toi, la maison n’est plus très joyeuse. Est-ce que tout vas bien pour toi ? Je suis sûr que tu as envie de rentrer à la ferme.

Ecris-moi s’il te plaît.

Ton petit frère adoré.    ( écrit par Elyne)

 

 

Cher Henry,

J’espère que tu vas bien. Papa et maman sont très inquiets. Avec toi, ils rigolaient mais depuis que tu es parti, ils n’ont plus le sourire. Moi, j’ai du mal à dormir et en plus il fait très mauvais ici. Est-ce qu’il fait beau là où tu es ?

J’espère que tu n’es pas blessé et que tu ne t’ennuies pas trop.

Au revoir.

Ton petit frère adoré.       ( écrit par Océanne).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article